Duo

Fournaison
Yeliseyeva

Chant-Piano

“ Porté par le jeu subtil et aérien de Natallia Yeliseyeva, le baryton-basse donne la mesure d’un art à la fois plein d’autorité et de  raffinement dans un programme diversifié de la mélodie au Lied. „

Forum Opéra

Prix de lied
du 11ème Concours
International Chant-Piano
Nadia & Lili Boulanger

Lauréats de l’Académie
Orsay-Royaumont 2022-2023

***

Biographie duo

Récemment récompensés du Prix de Lied du Concours International Chant-Piano Nadia et Lili Boulanger 2021, la pianiste Natallia Yeliseyeva et le baryton basse Adrien Fournaison ont créé leur duo en 2016.

Ils se rencontrent lors de leurs études au CRR de Paris dans la classe de Philippe Biros où ils étudient ensemble le lied et la mélodie durant une année.

Ils y travaillent les Quatre chansons de Don Quichotte de Jacques Ibert ou encore les Let us garlands bring de Gerald Finzi.

C’est en 2019, en souvenir de leur entente musicale évidente, qu’ils décident de travailler à nouveau ensemble avec les conseils réguliers de Philippe Biros et de Susan Manoff.

Depuis, confirmant leur Prix de Lied, ils sont sélectionnés pour participer à l’Académie Orsay-Royaumont pour la saison 2022-2023 (avec Véronique Gens, Karine Deshayes, Dorothea Röschmann, Christoph Pré gardien, Hélène Lucas, Susan Manoff, Burkhard Kehring et Ulrich Eisenlohr) qui s’est conclu par l’enregistrement de leur premier CD « Voyage à Paris » sous le label B. Records. Aussi, ils participent à l’« Atelier mélodie et musique de chambre Fauré – Chausson » avec Stéphane Degout et Alain Planès ainsi qu’à l’« Atelier mélodie et musique de chambre : Vienne 1900 » avec Christian Immler, Andreas Frese et Anna Stoll-Knecht.

 

Repérés au Concours, ils sont invités à participer à l’Académie Francis Poulenc par François Le Roux, pour recevoir ses conseils et ceux de Jeff Cohen, Christian Ivaldi ou Vincent Vittoz, pour ne citer qu’eux. Ces périodes de Masterclass leurs ont permis de travailler un répertoire vaste et varié auprès de grands interprètes et d’étoffer différents programmes. Parmis les compositeurs qu’ils ont le plus abordé, citons Poulenc, Fauré, Schubert, Brahms ou Loewe.

Natallia et Adrien sont également choisis pour devenir Boursiers Méritocratiques de la Fondation Royaumont.

Aussi, vous avez pu les entendre
à deux reprises sur Génération France Musique présenté par Clément Rochefort, aux éditions 2022 et 2023 du Printemps de la mélodie à la Salle Cortot, en Récital à l’Auditorium du Petit Palais, plus récemment à la BLGF ou encore à l’Abbaye de Royaumont. Vous pourrez les retrouver à Issy-les-Moulineaux en Avril prochain, à l’Auditorium du Musée d’Orsay en Mai, et au Château du Clos Lucé en Juin.

***

Programme

Comment
disaient-ils ?

(1 heure)

Les textes du lied et de la mélodie nous offrent généralement le point de vue d’un seul narrateur sur une scène ou une action.

Ici, au contraire, nous avons décidé de laisser parler les protagonistes qui portent leurs différentes visions.

Qu’il s’agisse d’une mère aimante et son fils, d’un drame entre un père, son fils et la mort ou d’un voyageur et la nature, nous lions des mélodies et des lieder où les personnages dialoguent entre eux ou avec le narrateur.

Ce programme possède donc de nombreux rôles, très variés, avec des pièces qui s’apparentent à des opéras miniatures.

Nourris d’action et de suspens, ces textes possèdent une grande dimension théâtrale et le discours direct des personnages nous plonge au cœurs de leurs pensées.

A l’image du Erlkönig de Goethe emprunté par Schubert, ces poèmes inspirent aux compositeurs une écriture spécifique qui fait naître une musique de caractère, de contrastes et de couleurs.

Voici un moment à partager autour des Ballades empruntées de Schubert, Mahler, Loewe ou des mélodies de Liszt, Ravel et encore Rachmaninov.

Franz Schubert (1797-1828) – Nachtstück (5’51)

Sergeï Rachmaninov (1873-1943) – Они отвечали / Comment, disaient-ils (1’53)

Carl Loewe (1796-1869) – Erlkönig (3’58)
Extrait des Drei Balladen, nº3

Johannes Brahms (1833-1897) – Liebestreu (2’01)
Extrait des Sechs gesänge, nº1

Erich Korngold (1897-1957) – Hey Robin (‘49)
Extrait de Songs of the clown, nº4

Franz Schubert (1797-1828) – Der Müller und der Bach (3’57)
Extrait de Die Schöne Müllerin, nº19

Gustav Mahler (1860-1911) – Revelge (7’12)
Extrait des Knaben Wunderhorn

Gabriel Fauré (1845-1924) – l’Absent (3’57)
Extrait des Trois Mélodies, nº3

Carl Loewe (1796-1869) – Tom der Reimer (5’52)

Franz Schubert (1797-1828) – Der Zwerg (5’07)

Franz Liszt (1811-1886) – La tombe et la rose (3’17)

Charles Griffes (1884-1920) – Zwei Könige sassen auf Orkadal (2’26)

Maurice Ravel (1875-1937) – Chanson hébraïque (4’49)
Extrait des Chants Populaires, nº4

Franz Liszt (1811-1886) – Comment, disaient-ils (2’31)

AUTRES
PROGRAMMES

Programme
Poulenc

Quatre poèmes d’Apollinaire,
Bestiaire, Chansons
Gaillardes et d’autres

***

Lied et Mélodie
du 19ème siècle

Schubert, Wolf, Loewe,
Fauré, Duparc, Liszt

***

Mélodies
du 20ème siècle

Debussy, Honegger,
Poulenc, Durey, Jolivet

***

Ferme tes yeux à demi

mélodies d’André Jolivet, Francis Poulenc,
Gabriel Fauré, Piotr Illich Tchaikovsky,
Sergei Rachmaninov et d’autres
autour du thème
de la séduction…

Nous contacter

4 + 1 =

***

PORTRAIT

Adrien Fournaison,

Baryton-Basse

Outre des qualités vocales évidentes, avec une homogénéité et une rondeur du timbre sur toute l’étendue de la tessiture, Adrien Fournaison séduit immanquablement par la noblesse du phrasé et la richesse des couleurs, qui lui valent déjà des invitations prestigieuses et l’ont imposé parmi les artistes à suivre de près de la nouvelle génération.

Parallèlement à ses études au Conservatoire National Supérieur de Paris (mention Très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury), Adrien devient membre de l’Atelier Lyrique Opera Fuoco en 2018, puis de l’Académie Jaroussky en 2019 ainsi que de l’Académie Orsay-Royaumont en 2022. De ce fait, outre Philippe Jaroussky, il reçoit les conseils de grands musiciens tels que Karine Deshayes, Stéphane Degout ou Dame Felicity Lott.

Rapidement, il obtient des engagements avec l’Orchestre du Palais Royal, le rôle de Guglielmo dans une adaptation de Così fan tutte de Mozart, celui d’Ariodate dans Serse de Händel avec Opera Fuoco dirigé par David Stern. Sa curiosité musicale le conduit également à aborder la comédie musicale, de Weill et de Bernstein. En 2019, il intervient dans le cadre du Concours de direction La Maestra où il chante le rôle de l’Orateur dans La Flûte enchantée de Mozart dirigé par Claire Gibault. Adrien maintient son ouverture musicale et chante aussi bien L’Homme qui titubait dans la guerre d’Isabelle Aboulker, que la Petite Messe Solennelle de Rossini sous la direction de Guillaume Connesson, la Messe du Couronnement avec l’Orchestre Colonne et de nombreux Requiem de Mozart. À l’Auditorium de la Seine Musicale, Adrien interprète les Carmina Burana de Carl Orff.

En 2022, Adrien effectue ses débuts au Théâtre des Champs-Élysées avec le rôle de Curio dans Giulio Cesare de Händel, sous la direction de Philippe Jaroussky (mise en scène Damiano Michieletto), aux côtés de Gaelle Arquez, Sabine Devieilhe ou encore Franco Fagioli. Cette production est ensuite reprise à l’Opéra de Montpellier.

 

Rapidement en 2023, il retrouve le Théâtre des Champs-Élysées avec Médée de Charpentier dirigée par Hervé Niquet (enregistrement paru chez Alpha Classics), puis le rôle de Gondebaud dans Grisélidis de Massenet sous la direction de Jean-Marie Zeitouni (livre-disque à paraître pour le label Bru Zane). Il est également invité à l’Opéra Royal de Versailles par Alexis Kossenko et Les Ambassadeurs à chanter dans Le Carnaval du Parnasse de Mondoville (enregistrement à paraître pour le label Château de Versailles Spectacles).

La saison 2023/2024 se déploie dans les lieux les plus prestigieux : débuts au Theater an der Wien dans L’Amor conjugale de Mayr avec David Stern et Opera Fuoco ; le rôle d’Angelotti dans Tosca de Puccini avec Les Frivolités Parisiennes au Théâtre impérial de Compiègne, avec reprise à l’Opéra de Reims ; Télémaque et Calypso de Destouches avec Les Ombres au Festival d’Ambronay et à l’Opéra Royal de Versailles ; Une petite Flûte enchantée (rôle de Papageno) avec Les Siècles et une mise en scène de Julie Depardieu de nouveau au Théâtre des Champs-Élysées puis à l’Opéra de Bordeaux ; Atys de Lully avec Alexis Kossenko (Opéra d’Avignon, Théâtre des Champs-Élysées, Théâtre de Tourcoing).

Adrien a un goût particulier pour le Lied, la mélodie et l’oratorio. Il est lauréat du prestigieux Prix du Lied du Concours International Chant-Piano Nadia et Lili Boulanger aux côtés de la pianiste Natallia Yeliseyeva, avec qui il forme un duo constitué. Ce dernier est également sélectionné pour l’Académie de lied et mélodie Orsay-Royaumont. Adrien donne régulièrement des récitals, notamment plusieurs apparitions à la Salle Cortot en 2020 sur l’invitation du Centre de Musique de chambre de Paris. En 2021, il remporte le Prix de la mélodie contemporaine du Concours de mélodie française de Toulouse avec le pianiste Matvey Zheleznyakov. 

***

PORTRAIT

Natallia Yeliseyeva,

Piano

Natallia YELISEYEVA, pianiste, obtient le diplôme d’enseignement supérieur avec Mention d’Excellence à l’Académie de musique à Minsk (Biélorussie).

Elle se perfectionne ensuite auprès d’Ariane Jacob, Jean- Marie Cottet et Philippe Biros au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris (CRR).

Actuellement, elle est accompagnatrice et chef de chant au Conservatoire Nadia et Lili Boulanger à Paris 9ème dans les classes d’Elsa Maurus, Doris Lamprecht et Anne-Margueritte Werster.

Lauréate de nombreux concours internationaux dont le Grand Prix de la mélodie française au XIIème Concours International d’Interprétation de la Mélodie Française de Toulouse en duo avec Anne-Lise Polchlopek (2023, Toulouse, France), le Prix de Lied du Onzième concours international de chant-piano Nadia et Lili Boulanger en duo avec Adrien Fournaison (2021, Paris, France), du Stockholm International Music Competition (2014, Stockholm, Suède), du Deuxième Concours international Coupe des pays de la CEI (2014, Moscou, Russie), du Concours international de piano de Brest (2011, Brest, France).

En duo avec Adrien Fournaison ils sont lauréats de l’Académie Orsay-Royaumont 2022-2023 ainsi que Boursiers Méritocratiques de la Fondation Royaumont. Ils ont eu l’occasion de travailler sur le répertoire de la mélodie française et du lied avec Dorothea Röschmann et Burkhard Kehring, Karine Deshayes et Hélène Lucas, Christoph Prégardien et Ulrich Eisenlohr, Véronique Gens et Susan Manoff.

Natallia participe à de nombreux concerts en France : à la Philharmonie de Paris, dans la Salle Cortot, à l’Abbaye de Royaumont, au musée d’Orsay, à lBibliothèque La Grange-Fleuret, à l’auditorium du Petit Palais, au Cercle de l’Union Interalliée, au Musée d’Art moderne, au Théâtre Arcal, à L’hôtel de Soubise, Château de Ville d’Avray, Musée de la musique, Théâtre municipal de Sens etc. Ainsi qu’en Biélorussie sur les scènes du Théâtre National de l’Opéra et du Ballet, de la Philharmonie d’Etat, de l’Académie de Musique à Minsk et dans d’autres villes du pays.

***

Galerie vidéo